20/09/18 - Prise en charge de 2 boucs

Bienvenue Jef et Jos !

Lâchement abandonnés dans le jardin d'une dame, ces deux boucs assez âgés sont arrivés recemment au refuge.
Ils sont pour l'instant en quarantaine et seront castrés avant de rejoindre le petit troupeau des boucs.

Nous remercions SOS wilde dieren, leurs bénévoles et Nathalie qui les ont mis à l'abri en attendant que nous puissions aller les chercher.

 


18/08/18 - Saisie de 65 moutons à Haren

Pas une bergerie, mais une décharge

C’est vers 18 heures, ce samedi 18 août que les refuges d’Animaux en Péril, du Rêve d’Aby, d’EquiChance, d’Animal sans Toi..t et de la SPA de Charleroi ont été sollicités pour prendre en charge les 65 moutons détenus dans de très mauvaises conditions. Ces derniers devaient se serrer les uns contre les autres dans des abris de fortune composés de vieilles palettes et quelques tôles, le tout construit sur un terrain qui fait plus office de décharge que de pâturage.

Maltraités et condamnés

C’est dans le cadre d’une plainte pour maltraitance que la police de Bruxelles s’est déplacée chaussée d’Haecht à Haren. Après avoir constaté les faits et entendu le propriétaire, les inspecteurs ont pris la seule décision qui s’imposait dans l’intérêt des animaux.
Indépendamment du fait que les animaux survivaient dans ce cloaque, il s’avère que le propriétaire organisait leur vente dans le cadre de la « fête du sacrifice » prévue ce 21 août. Les moutons étaient même proposés « morts ou vifs ». Pour rappel, l’abattage des animaux sans étourdissement est interdit en dehors d’un abattoir agréé.

Propriétaire récidiviste

Sur base des informations recueillies, il semblerait que le propriétaire des animaux soit un récidiviste en matière de maltraitance. Il aurait déjà été condamné en Flandre à une interdiction de détenir des animaux. Cette information reste toutefois à confirmer.

Une collaboration exemplaire entre refuges

Dès l’appel de la police, les vans des refuges se sont mis en route aux 4 coins de Wallonie pour converger vers la capitale et ce n’est pas moins de 5 associations et autant de véhicules qui ont été nécessaires pour gérer efficacement cette grosse intervention.

Cela n’a été rendu possible que par la mise en place d’un réseau d’associations qui, depuis quelque temps déjà, sont capables de se fédérer. Le principe étant que le premier refuge prévenu contacte ses collègues. Malgré de nombreux bénévoles sur place, l’intervention s’est terminée tard dans la soirée.

Animaux en soins

Les moutons saisis profitent maintenant du confort qu’offrent les refuges qui les ont accueillis. Si l’ensemble du cheptel doit reprendre des forces, les plus mal en point devront bénéficier d’une attention toute particulière.

Les associations remercient la police de Bruxelles

Ce sauvetage n’aurait pu avoir lieu sans la perspicacité des inspecteurs de police ayant effectué le contrôle. Contrairement à d’autres situations où les autorités tergiversent, ici, l’autorité verbalisante a compris l’urgence de la situation et la réelle mise en danger des animaux. Ne pas agir immédiatement condamnait les moutons à mort.

Le propriétaire doit être condamné

Le collectif composé d’Animaux en Péril, du Rêve d’Aby, d'EquiChance, d'Animal sans Toi..T et de la SPA de Charleroi se constituera partie civile contre le propriétaire malveillant dans le cadre d’une procédure pénale. Les associations espèrent que le Parquet de Bruxelles traitera le dossier avec sérieux et ne classera pas l’affaire sans suite.

 


09/07/18 - Importante saisie sur Pieton

L'HORREUR POUR DES DIZAINES D'ANIMAUX À PIÉTON

Ce jeudi soir, Le Rêve d'Aby a été appelé vers 22h30 par la Zone de Police de Mariemont. Des agents venaient de découvrir plusieurs charniers : des moutons morts, parfois depuis des semaines, en décomposition jonchaient un terrain à Piéton sur la commune de Chapelle-lez-Herlaimont.
Le Rêve d'Aby a sollicité ses collègues habilités à intervenir pour des animaux de ferme, et la SPA La Louvière est également venue prêter main forte pour la capture.
28 moutons, 2 boucs, mais aussi 5 poules et 46 poussins ont été sortis de l'enfer.
Les animaux ont été répartis chez Equi'chance asbl, Le Rêve d'Aby, Animaux en Péril asbl , la SPA de Charleroi et Animal Sans Toi...T.
Leur état sanitaire et leur maigreur sont préoccupants, mais ce matin, ils vont déjà mieux.
Cette saisie est la première d'une telle importance depuis le décret qui permet aux Zones de Police et aux Bourgmestres de confisquer des animaux maltraités. Tous les refuges tiennent à souligner la parfaite collaboration et l'efficacité des policiers qui ont rapidement permis de sortir les animaux en souffrance.


06/05/18 - Prise en charge d'une jument

Une arrivée de plus au refuge ce dimanche 6 mai.

Il s'agit d'une jument de sport âgée de 22 ans, que nous avons rebaptisée Altesse.
Après une carrière bien remplie et plusieurs poulinages, elle se trouvait dans une situation dangereuse, nous lui avons donc ouvert nos portes.
Après une petite période de quarantaine, elle rejoindra Saldo en prairie, une nouvelle parcelle qui les aidera à rapidement se remplumer.


29/04/18 - Saisie d'un hongre

Ce vendredi 29 avril 2018, l'Unité Bien Etre Animal a décidé la saisie de ce hongre détenu dans un box répugnant et sous-alimenté dans la région de Waremme....

Pris en charge immédiatement par nos amis et confrères d'Animal sans Toi...t, il est resté quelques jours chez eux afin de reprendre des forces avant son transfert chez Equi'chance.

Il est donc arrivé chez nous ce mercredi soir pour être soigné et ré-alimenté progressivement.

Une fois de plus une collaboration efficace entre refuges qui permettra une remise en état optimale d'un animal dans le besoin.

Nous accueillons ce brave et grand cheval avec plaisir et nous mettrons toute notre énergie à le retaper.


14/04/18 - Prise en charge d'un poney

Arrivée d'un mini-shetland ce samedi suite au déménagement de ses propriétaires.
Agé d'environ 15 ans ce petit hongre provient de la région de Farciennes.
Il partira très prochainement à l'adoption en compagnie de Lilas, arrivée chez nous en mars....
En attendant, ils apprennent à se connaître avant leur déménagement dans la région de Viroinval.


13/03/18 - Saisie record à St Denis (Mons)

Ce mardi 13 mars 2018 a eu lieu dans la région de Mons une importante saisie de plusieurs dizaines d'animaux.
Sur place les membres des refuges sollicités par l'Unité Bien Etre Animal ont découvert un véritable mouroir. Les animaux étaient "stockés" par dizaine sur un terrain entièrement recouvert d'une épaisse couche de boue mélangée à des excréments.
Des chèvres et des moutons sont bloqués dans de petites remises dont le sol est recouvert d'excréments. Pas d'eau ni de nourriture.
Idem pour les cochons qui divaguent dans la fange à la recherche de quelque chose à manger.
La situation des bovins, des chevaux, poneys et ânes n'est pas plus glorieuse, tous évoluent dans une boue tellement épaisse qu'il est quasi impossible pour les bénévoles des associations de s'y déplacer.
Mais le pire étaient encore à venir lorsque les portes de la "maison" se sont ouvertes. A l'intérieur l'odeur est insupportable, le sol est recouvert de boue, les chats et les chiens essaient de trouver un endroit sec pour se réfugier. L'étage est bloqué par un capharnaüm indescriptible dans lequel volent des oiseaux.
9 moutons ont été pris en charge par Equi'chance !
Il aura fallu 5h pour charger les malheureuses victimes dans les vans et camions.
Au total une quinzaine de chèvres, une quinzaine de moutons, 6 vaches et veaux, une petite dizaine de cochons, 1 âne, 3 poneys, 7 chevaux, une vingtaine de chats, des chiens et des oiseaux sont sortis de leur enfer quotidien.
Nous tenons à féliciter vivement tous les membres des refuges présents pour leur solidarité et leur efficacité, et notamment nos partenaires: Le Rêve d'Aby qui a coordonné l'intervention, Animaux en Péril, Animal sans Toi...t, L'Oasis des Anes, la SPA de Charleroi, le Refuge des Collines, Tabula Rasa.


12/03/18 - 4 shetlands

Sur demande de l'UBEAW, les équipes d'Equi-chance et du Rêve d'Aby se sont rendues dans la région de Bastogne afin d'aller chercher 10 poneys et une mule, tous négligés par leur propriétaire.
A notre arrivée, nous trouvons dans la prairie un cadavre de poney, déjà mangé par la faune sauvage.
Les poneys survivants, très sauvages, ont rendu l’opération de capture particulièrement compliquée....
Si le couple de poneys dominants a relativement bien supporté les privations, les juments suitées et les poulains sont tous maigres.
Le propriètaire des animaux étant déjà bien connu de l'UBEAW, décision a été prise de saisir l'ensemble des animaux de ce récidiviste avant que la situation ne devienne catastrophique.
Une saisie de moutons, lapins et oiseaux de basse-cour chez ce même propriétaire aura d'ailleurs lieu 48h après la saisie des poneys.
Equi'chance a pris en charge 4 poneys.
Les autres animaux sont désormais sous la protection de nos collègues du Rêve d'Aby, de L'oasis des Anes, refuge pour ânes et de La Croix Bleue de Belgique refuge de Floriffoux.


08/03/18 - 3 boucs

Ils sont arrivés chez nous jeudi passé, nous n' avions pas encore eu l'occasion de vous présenter nos 3 mousquetaires ! Athos, Porthos et Aramis... 3 boucs nains laissés en liberté sur un grand terrain pendant des années sont très surpris d'être approché d'aussi près par des humains. Ils sont très craintifs et ne descendent du mur que quand la porte est fermée. Castrés très prochainement ils seront ensuite proposés à l'adoption.


07/02/18 - Ernestine, Suzette et Pâquerette

Ce mercredi 7 février 2018, l’Unité Bien Etre Animale du SPW ordonne deux saisies simultanées : une première de 18 ânes et un poney à Bierwart (région namuroise) et une de plusieurs chevaux à Raeren (cantons de l’Est).
Equi’chance, Animal sans Toi…t, Animaux en Péril, Le Rêve d’Aby, Help Animals et L’Oasis des Anes se mobilisent pour prendre en charge les animaux.
Sur Bierwart, les équipes d’Equi’chance, du Rêve d’Aby et de L’Oasis des Anes découvrent un troupeau d’ânes transis par le froid accolés au mur d’une grange. Un d’entre eux n’a pas survécu et son cadavre laissé sur place par le propriétaire est couvert de neige.
Tous les ânes sans exception sont maigres et leurs sabots n’ont pas été entretenus depuis très longtemps. Laissés à l’état sauvage et issus d’une reproduction anarchique, la plupart n’ont jamais été manipulés.
Le poney quant à lui est affublé de babouches tellement longues qu’il peine à marcher.
Les bénévoles des refuges arrivent finalement à tous les licoler et à les amener dans les vans. Malheureusement un ânon squelettique s’écroule, victime de faiblesse et d’hypothermie, il sera porté jusqu’au van mais malgré les soins apportés par le vétérinaire il décèdera moins d’une heure après son sauvetage.
Deux trajets seront nécessaires pour mettre tous les animaux en sécurité dans le sanctuaire tout proche du Rêve d’Aby.
Dans le cadre de la procédure, le propriétaire finit par céder volontairement ses animaux bien que ces derniers auraient de toute façon été saisis contre sa volonté. Son acte d’abandon allège la procédure dans l’intérêt des animaux (pas de procès-verbal en ce qui concerne leur destination définitive), mais le propriétaire reste bien sûr sous le coup d’un procès-verbal pour maltraitance.
Sur Raeren, l’équipe d’Animal sans Toi…t, d’Animaux en Péril et la présidente du Rêve d’Aby entrent sur un terrain peuplé de chevaux dans un état désastreux. Les animaux sont maigres, sales et blessés pour certains.
La propriétaire, débordée par le nombre d’animaux à gérer, n’a pas tenu compte des avertissements donnés à plusieurs reprises par l’UBEAW. Les 4 chevaux les plus faibles du troupeau sont immédiatement saisis, les autres restent sous surveillance des inspecteurs vétérinaires et la propriétaire est sommée d’améliorer leurs conditions de vie.
Les animaux sont cachectiques, infestés de parasites et présentent des pieds très négligés. Une jument, borgne, a l’autre oeil mutilé la rendant presque aveugle. Une autre vieille jument est dans un tel état de faiblesse qu’elle peine à tenir debout. La troisième, âgée de 24 ans et suitée d’une pouliche, affiche un grand épuisement.
Les Parquets des deux régions concernées par les saisies étudieront les procès-verbaux dressés par l’UBEAW et auront 2 mois pour décider si les dossiers seront pris en charge pénalement. Les propriétaires auteurs de maltraitances passeront alors devant le tribunal correctionnel où ils risquent 6 mois de prison et 100.000€ d’amende maximum.
En cas de non-réaction des Parquets, l’Administration reprendra la main sur les dossiers et infligera des amendes s’élevant cette fois à un maximum de 10.000€.

Suite à cette double intervention, les équipes se réunissent ensuite au Rêve d’Aby pour répartir les animaux sauvés: Equi’chance prendra ainsi en charge 3 ânes, l’Oasis des Anes 5 ânes, Help Animals 2 ânes, Animal sans Toi… 1 cheval et 2 ânes, Animaux en Péril 2 chevaux et 2 ânes et Le Rêve d’Aby 1 poney, 1 cheval et 2 ânes.
Cette excellente collaboration entre les services de l’UBEAW et 6 refuges permets donc de mettre définitivement à l’abri 20 animaux.
Si nous nous réjouissons de ce sauvetage, nos pensées vont encore à ce jour aux deux malheureux ânes qui n’ont pas survécu à leur martyr.

 


02/02/18 - Dolly et Violette

Ce vendredi 2 février l'Unité bien Etre Animal a contacté nos collègue du Rêve d'Aby pour une intervention urgente dans la région de Ciney.
21 moutons étaient détenus dans des conditions épouvantables. Plusieurs cadavres jonchaient le sol.
Les animaux survivants sont maigres, trempés, la gale ronge leur peau et le pronostic vital est engagé pour certains...
Pendant plusieurs heures les bénévoles du Rêve d'Aby et l'équipe d'Animaux en Péril vont sortir un par un les animaux de la fange et les ramener en sécurité dans leurs refuges.
12 de ces moutons sont pris en charge dès le lendemain par les refuge d'Equi'chance, Animal sans Toi...t et Help Animals.

Nous avons accueilli une brebis (probablement pleine) et une agnelle.

Dolly, la maman, et Violette sont désormais à l'abri et vont recevoir tous les soins nécessaires à leur remise en forme !


06/01/18 - Wakan

A la fin du mois de décembre dernier, un monsieur âgé nous contacte pour nous faire part des nombreux problèmes financiers et de santé qu'il rencontre. Il lui était impossible de continuer à entretenir ses deux chevaux ; un hongre typé arabe âgé de quinze ans et une jument demi-sang âgée d’une vingtaine d’années. Inquiets de la situation, nous avons contacté nos confrères du « Rêve d’Aby » afin d’organiser sur place une visite. Une décision rapide fut prise : nous prendrions en charge la jument et le hongre serait confié à une de nos adoptantes de confiance. Dans l’intervalle durant lequel nous nous organisions pour les rapatrier, nos confrères d’ « Animal sans Toi…t » ont procédé à une distribution de foin afin que le propriétaire puisse nourrir ses chevaux. Ceci conclut une fois de plus une belle collaboration entre 3 refuges qui a permis d’assurer un suivi optimal de ce sauvetage. Le samedi 6 janvier dernier, nous avons donc pris en charge la jument, Wakan, qui restera au refuge. Quelques soins immédiats seront nécessaires tels que : vermifuge, parage, vaccins et surtout une attention toute particulière à son régime alimentaire car elle est sujette à la fourbure. Quant au hongre, Nepka, qui est parti chez Anne, tout sera mis en œuvre pour qu’il reprenne des forces et récupère une bonne santé.